Composants urbain

Destinées à nous servir parmi tous les robots qui entourent nos vies. Mais tout à une fin...

Une fois usés et inutilisables dans leur fonction première, ils finissent dans les poubelles…, ou sont récupérés dans des pays d’Afrique qui s’arrachent la possibilité d’en extraire les métaux précieux qu’ils détiennent. A force de les manipuler, que pouvais-je bien en faire, que me disaient-ils ? Je les ai posées sur une table.  Une évidence, ils ressemblent à des villes. Des villes bien rectilignes, des villes industrielles, des villes sans campagne, des villes contrôles, des villes actuelles…

Le silence de la nuit appelle à la réflexion, à la concentration. Je ne vois pas passer le temps. Je peux, la nuit entière, chercher le bon angle, la bonne lumière qui donnera toute la puissance à la photo. J’ai fait le choix de les photographier avec un éclairage rasant, ce qui fait ressortir les reliefs. Je souhaite offrir ces images en images de nuit. Comme le voyageur d’un avion long-courrier en vol nocturne apercevant à travers le hublot les lumières clignotantes des villes d’en-dessous.

Une photo, des photos s’accumulent dans mon appareil. Il faut bien s’arrêter un moment. Les déplacer dans l’ordinateur. Enfin les ouvrir sur l’écran lumineux. Sont-elles réussies ? Faut-il les reprendre ? Ces paysages architecturaux ressemblent-ils bien à des villes ?

Trier, recadrer et rectifier les contrastes. Celle-ci me convient plus que telle autre. Pourquoi cette dernière fait ressortir une telle aura ? La photographie est une écriture à part entière, quelquefois mystérieuse. Il ne faut rien négliger.

Le temps donnera au temps un résultat que j’espère au plus proche de mon désir et de mon imagination.

Masques, vous avez dit masques ?

Masques, vous avez dit masques, oui, j’ai dit masques, puisqu’il faut les porter

alors portons les avec humour, joie, inconscience….

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Rêvons l’espace

                                                                                   e-futur
Le rêve fait partie intégrante de l’homme.
C’est en observant la nature, poissons, oiseaux, animaux, le vent, la pluie, le feu, que petit à petit il a amélioré son environnement, fait travailler son imaginaire, rêvé.

Et nous en sommes là… année 2020.
Aujourd’hui, l’informatique permet de pousser les frontières.
Il y a, en effet, de grands progrès de faits en matière technologique, chirurgicale, spatiale, recherches scientifiques.
On circule dans les cerveaux grâce à l’IRM.
Dans peu de temps les voitures conduiront sans notre intervention.
Les robots nous remplacent déjà dans certains secteurs professionnels.
Nous introduisons dans nos corps des prothèses numériques pour améliorer une déficience où augmenter nos performances sportives et bientôt, intellectuelles
Avec celle nouvelle technologie, tout semble possible.
Nous échangeons avec le monde entier et rêvons les yeux fixés sur nos écrans.
Rêvons de partir conquérir d’autres planètes….

Ciel de nuit, prise de vue, Randolph BERLINGER
Planètes, prise de vue de composants électroniques, Viviane JOUVENOT
Montage numérique.
Viviane JOUVENOT – 2019

Cible

  Autodafés,                                                                            

  La chasse était un moyen de capturer les animaux servant de sacrifices aux repas communiels.  Chez les égyptiens de l’Antiquité, la chasse est l’extension de la création divine.  C’est aussi un sport, un jeu d’adresse, mais demeure un acte religieux. En Afrique du Nord, comme dans beaucoup d’autres régions, le chasse est un privilège seigneurial. Comme exemple la chasse à cour prisée par la noblesse Anglaise. Dans nos contrées, il ne reste de ces privilèges « divins », juste un simple plaisir.La chasse est la mise à mort de l’animal.  La recherche du gibier, suivre sa trace, signifie quête spirituelle.  En est-il ainsi de nos jours?   La chose chassée, devient cible, but à atteindre.     Dans ce cas la forme change.  La cible peut devenir autre chose qu’un animal : un humain, une idée, une œuvre.  Une cible bien précise à faire disparaître.  Nous revenons à la mise à mort.

Après les attentats de Charlie, du Bataclan et autres…, j’ai eu besoin de peindre des livres en noirs, page par page, en hommage à toutes ces personnes disparues brutalement. La disparition d’un être est un livre qui se ferme.

La cible était atteinte.